e-Newsletter
Mar-Apr 2016 No. 89

Dans le blog des Budgets ouverts

Comment réduire « l’écart de participation » dans les budgets publics

Les concepts de transparence budgétaire et de la participation budgétaire se renforcent mutuellement : en l’absence d’informations, la participation éclairée de la population est difficile ; le fait de simplement fournir aux citoyens des informations peut s’avérer être un exercice vide de sens en l’absence de toute participation. Pourtant, comme le révèle le dernier cycle de l’Enquête sur le budget ouvert, la plupart des pays ont réalisé davantage de progrès en matière de transparence qu’en matière de participation, même si certains d’entre eux semblent offrir plus de possibilités de participation mais pas suffisamment d’informations. Paolo de Renzio, de l’IBP explore cet « écart de participation », en mettant l’accent sur un certain nombre de pays pour expliquer cette situation et en expliquant comment des progrès peuvent être réalisés.

En savoir plus »



Ce que la société civile doit savoir sur la manière dont les gouvernements communiquent des informations budgétaires en ligne

L’essor des nouvelles technologies de communication facilite plus que jamais l’accès du public aux informations budgétaires. De nombreux gouvernements ont saisi cette opportunité et ont commencé à développer des sites web budgétaires et des « portails de la transparence » qui hébergent des quantités considérables de données dans des formats lisibles par machine. Mais quelle est l’ampleur de ces initiatives ? Quelles sont les bonnes pratiques émergentes ? Et comment les organisations de la société civile peuvent profiter de ces nouvelles opportunités d’améliorer la responsabilisation des finances publiques ? Ce document partage les conclusions des travaux de recherche récents menés par l’IBP et Fundar sur les budgets numériques.

En savoir plus »



Au-delà des listes de souhaits : Une délibération budgétaire et non pas une participation vide de sens

Le fait que la participation du public à long terme commence à perdre son sens dans le contexte de l’élaboration du budget au Kenya est de plus en plus préoccupant. Jason Lakin de l’IBP Kenya, affirme que si la participation budgétaire doit tenir ses promesses, il convient d’adopter une approche plus réfléchie. Ce document se penche sur le concept de délibération publique, et pose la question de savoir si les justifications et les raisons pour lesquelles les décisions budgétaires sont prises peuvent enrichir le débat.

En savoir plus »


Publications de l’IBP

Rapport annuel 2015 de l’IBP : Renforcement des bases. Repousser les limites.

Le Rapport annuel 2015 de l’IBP documente notre travail au cours de l’année écoulée, et se concentre sur ce que nous avons réalisé et ce que nous avons appris. Les faits saillants comprennent une section décrivant nos travaux en cours et leur impact dans six pays, un aperçu de nos travaux de recherche et de notre plaidoyer international en 2015, six essais qui traitent des principaux enseignements qui se sont dégagés de notre réflexion sur nos activités, et six histoires courtes qui décrivent le pouvoir du travail budgétaire.

En savoir plus »

Créer des incitations en faveur de la responsabilisation budgétaire et de la bonne gouvernance financière grâce à une approche écosystémique. Que peuvent-faire les acteurs externes ?

Ce document rassemble les résultats d’un projet de recherche commun mené par le Programme sectoriel sur la bonne gouvernance financière de l’IBP et Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ). Il examine les rôles que jouent les acteurs tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du gouvernement pour assurer la responsabilisation des finances publiques. Les travaux de recherche sont fondés sur le travail actuel des deux organisations dans ce domaine, et sont basés sur des études de pays qui ont été menées au Burkina Faso, au Salvador, en Géorgie, en Indonésie, au Kenya et en Afrique du Sud.

En savoir plus »

Délibération budgétaire : Comment la délibération publique peut nous nous faire avancer au-delà de la rhétorique de la participation publique

Dans cet article, Jason Lakin et Mokeira Nyagaka font valoir que le concept de participation publique au processus décisionnel du gouvernement, particulièrement au processus budgétaire, doit être affiné. Ils préconisent que le concept de délibération publique doit être plus utile et, en fin de compte, permette des orientations plus précises pour réfléchir à la manière dont le public participe aux processus budgétaires.

En savoir plus »

Lectures complémentaires sur les nouvelles du terrain

  • Le numéro de mars 2016 du South African Journal of Economics contient un article rédigé par Babacar Sarr de l’IBP qui évalue la manière dont la performance des finances publiques dans les pays d’Afrique subsaharienne est affectée par les institutions budgétaires héritées des systèmes anglophones et francophones.

  • Connecting the Dots for Accountability,” un rapport conjoint de la Transparency and Accountability Initiative, de la School of International Service, de l’Université américaine, de l’International Budget Partnership, de Government Watch et de SIMLab, décrit la manière dont la société civile peut relever le défi que représentent les initiatives isolées et fragmentées de transparence et de responsabilisation en tissant des liens plus forts entre les acteurs, les outils, les stratégies et les niveaux de gouvernance.

  • Le United States Public Interest Research Group a publié sa septième évaluation annuelle des sites web américains dédiés à la transparence. L’évaluation indique qu’en dépit des améliorations de la transparence des dépenses publiques, de nombreux États sont toujours en retard.

  • « Equality and Non-discrimination in Tax Policy » est le premier outil d’une série d’outils de plaidoyer sur les droits humains et les politiques fiscales. Il a été financé par la RightingFinance Initiative, qui a pour objectif de contribuer aux normes d’éducation et de diffusion des politiques fiscales et des droits de l’homme contenues dans un rapport datant de 2014 du Rapporteur spécial des Nations unies sur la pauvreté extrême et les droits de l’homme.

  • Un billet de blog de la Community Engagement Learning Exchange discute de la manière dont les communautés peuvent prendre des mesures pratiques en faveur de la transparence budgétaire, et met en évidence quatre principes directeurs qui, selon leur auteur, sont essentiels pour réaliser de véritables progrès.
Article de fond : Le rôle des États-Unis dans la gouvernance du Vietnam

Dans un article pour le magazine d’actualités américain, US News and World Report, Vivek Ramkumar se penche sur les mesures que le Vietnam peut prendre pour améliorer la transparence des finances publiques et la bonne gouvernance, et pourquoi il est important que les États-Unis apportent leur soutien.

En savoir plus »