Enquête sur le Budget Ouvert 2008

La deuxième évaluation de la transparence, la participation et le contrôle budgétaires dans 85 pays.
Open Budget Survey 2008 cover

L’Enquête sur le budget ouvert 2008 révèle que l’état de la transparence budgétaire dans le monde est déplorable. Le résultat moyen pour l’IBO 2008 est de 39 sur 100. Seuls cinq pays sur les 85 enquêtés mettent des informations approfondies à la disposition du public comme requis par les bonnes pratiques reconnues de gestion des finances publiques. Les pays aux plus mauvais résultats tendent à être des pays aux revenus faibles et dépendent souvent lourdement de revenus issus de l’aide extérieure ou des exportations de pétrole et de gaz.

Le manque de transparence entrave la responsabilisation et empêche la participation. Ceci encourage les dépenses inappropriées, inutiles et liées à la corruption et – en excluant le public de la prise de décision – réduit la légitimité et l’impact des initiatives de lutte contre la pauvreté. La surveillance formelle faible des institutions exacerbe la situation.

En même temps, l’Enquête montre qu’un certain nombre de pays ont amélioré leurs résultats de façon significative au cours des deux dernières années. Elle montre également que de nombreux autres gouvernements pourraient améliorer leur transparence budgétaire rapidement et à faible coût en mettant à la disposition du public les informations budgétaires qu’ils produisent déjà pour leurs donateurs ou pour utilisation interne. L’IBP appelle à l’action urgente pour améliorer la transparence budgétaire et la responsabilisation.