Enquête sur le Budget Ouvert 2010

La troisième évaluation de la transparence, la participation et le contrôle budgétaires dans 94 pays.
OBS 2010 cover

74 des 94 pays enquêtés ne respectent pas les normes minimales de transparence et de responsabilité concernant leur budget national. 40 ne publient aucune information significative sur leur budget. Seuls 7 des 94 pays inclus dans l’Enquête fournissent des informations approfondies sur leur budget.

Le résultat moyen des 40 pays qui ont été évalués lors des trois Enquêtes sur le budget ouvert consécutives enregistre une hausse de presque 20 pour cent ce qui est un signe positif. Une plus grande transparence favorise un contrôle plus efficace, un meilleur accès au crédit, des choix politiques plus judicieux et elle renforce la légitimité. Les gouvernements peuvent améliorer rapidement et facilement la transparence et la responsabilité en publiant sur Internet toutes les informations budgétaires qu’ils produisent déjà et en invitant le public à participer au processus budgétaire.

Les chiffres révèlent une étroite corrélation entre les pays qui manquent de transparence et de responsabilité et ceux qui reposent fortement sur les recettes provenant du pétrole et du gaz, qui reçoivent une aide étrangère importante et qui ont des régimes autoritaires. Bien que ces corrélations existent, un certain nombre d’exceptions remarquables et de résultats surprenants démontrent que n’importe quel pays est capable de faire preuve de transparence et de responsabilité si son gouvernement décide d’en faire une priorité.